Rechercher
  • thesuncyclingodyss

Initiative #3 : Ecopernic, un éco hameau à Pau (64)

Dernière mise à jour : 29 mai

Le lundi 7 mars, mon étape se terminait à Pau. J’avais contacté à l’avance Françoise et Vincent, qui m’ont proposé de dormir dans leur superbe maison écologique, ce qui nous permettrait de discuter du projet d’écoquartier qu’ils ont lancé à côté de chez eux.


Ecopernic, un hameau écologique


Au départ, Françoise et Vincent habitaient une maison tout ce qu’il y a de plus normal. Mais une fois que leurs enfants ont quitté le foyer, ils ont réfléchi à l’idée de construire une maison plus petite mais pas moins chaleureuse, et surtout écologique.

Leur envie est encore plus ambitieuse. Ils ont acheté un terrain pour construire un éco hameau! C’est un long travail avec des architectes et géomètres pour sortir des schémas classiques et créer ce lotissement écologique accompagné de jardins partagés.

Le terrain se sépare en différentes parcelles, la plupart pour la construction de maisons. Une des parcelles, proche du bord de route, est destinée à un projet d’Économie Sociale et Solidaire. Peu de voitures circuleront dans le lotissement, et ce dernier sera agencé autour de jardins partagés.


Les maisons de ce hameau devront être écologique, et si possible en paille, terre et bois. Un cahier des charges pose des contraintes pour la construction de ces maisons, notamment au niveau du choix des matériaux. Chaque maison peut être autoconstruite si désiré, mais une harmonisation au niveau du quartier sera exigée. Des architectes supervisent et encadrent le projet pour veiller au respect du cahier des charges.


Aujourd'hui, 8 des 17 lots ont déjà été vendus ou réservés. Une maison vient d’être livrée tandis qu’une seconde est en cours de construction. Le hameau prend forme!

La maison de Francoise et Vincent, une vitrine pour l’éco hameau


La maison du couple est en ossature bois, avec un remplissage en torchis terre-paille pour l’isolation. Pour l’extérieur, un parement en fibre de bois est apposé sur la paille puis recouvert d’un enduit 1/3 chaux et 2/3 sable. Le sable provient principalement de carrières abandonnées. Il a été tamisé à la main pour venir intégrer les enduits.

À l’intérieur, les murs sont recouverts d’un enduit à base de terre, notamment avec l’argile sortie des fondations (plus local sera difficile à trouver !). Celle-ci est travaillée et mélangée avec du sable et des terres de couleurs pour créer des teintes de différentes couleurs.

Les plafonds ont été réalisés avec du bois de peuplier issu de la peupleraie plantée 25 ans plus tôt au fond du terrain par Vincent lui-même. Le sol est principalement composé de tommettes en terre cuite.


Dans la cuisine, les meubles ont été fabriqués par un ébéniste à partir d’un noyer qui poussait sur le terrain.

mise en place des cloisons a représenté la partie la plus longue de la construction de la maison, et a nécessité beaucoup de main d’œuvre. La solution a donc été de choisir la construction participative, où des personnes peuvent venir donner un coup de main, soit parce qu’elles s’y connaissent bien, soit parce qu’elles veulent apprendre! De quoi faire de belles rencontres...


En tout cas, ce fut une belle rencontre pour moi, merci à eux pour l’accueil :)


Pour en savoir plus sur Ecopernic : https://ecopernic.fr/

81 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout