Rechercher
  • thesuncyclingodyss

Initiative #1 : Cap Heol et sa Forêt-Jardin (Esperaza, 11)

Dernière mise à jour : 22 mars

En ce premier jour d’aventure, mon chemin s’est arrêté à Esperaza pour la soirée, où j’avais prévu une rencontre avec l’association Cap Heol.


Arrivée dans les locaux de la Coopérative de Transition Ecologique @Delphine Gallois

Une association originaire de Bretagne

Créée en Bretagne à Lorient en 2005, Cap Heol a travaillé pendant 8 ans sur des projets d’ecovillages, mais le dernier ne s’est pas réalisé. D’autres activités étaient organisées autour de la santé globale et du bien être. En 2014, Céline et Olivier, qui géraient déjà l’association à l’époque, sont venus vivre en Haute vallée de l’Aude après l’abandon du dernier projet d’ecovillage. Ils y ont transféré l’association en 2017.


Les projets

Aujourd’hui, bien que l’association organise différents types d’ateliers autour du bien être et de la fabrication de pain, leur principal projet est une Forêt-Jardin nourricière à Montazels, que nous sommes allés visiter.



Un espace d’expérimentation de la permaculture vegane, sans intrant animal

Tout a commencé avec l’achat d’un terrain de 4 ha. Certaines parcelles voisines ont pu être acquises pour agrandir et diversifier l’espace à gérer. Ce projet a deux buts - expérimental et pédagogique - et se réalise selon l’éthique et les principes de la permaculture vegane. La Forêt-Jardin représente le stade abouti d’un écosystème comestible en permaculture. Plus de 600 arbres et 300 plantes aromatiques et médicinales y ont été plantés depuis 2018. La parcelle présente plusieurs écosystèmes (zones sèches ou marécageuses, forêt, ruines...) ce qui assure une grande diversité d’espèces végétales.


Différentes méthodes de culture y sont utilisées, comme la culture sur paille.

Le principe est le suivant: tenues par des poteaux avec des fils de fer pour faire monter les plantes, les bottes sont arrosées d’engrais azoté pendant plusieurs semaines pour lancer la fermentation, puis les cultures sont plantées. A la fin de la saison les bottes se sont décomposées et affaissées, et servent ensuite de compost pour le jardin potager ou les cultures sur butte. Sur ces buttes sont privilégiées les cultures vivaces demandant très peu d’entretien. L’intérêt est de surélever par rapport au sol et d’amener de la bonne terre, car la terre du terrain est très pauvre.


Culture sur paille

Lauréats de budgets participatifs La Forêt-Jardin a reçu plusieurs subventions grâce à des budgets participatifs du département de l’Aude et de la région (”ma solution pour le climat ”). Ces aides ont permis de prendre en charge des dépenses dépenses d’investissement - comme la création de bassins de rétention d’eau - mais aussi de fonctionnement et ainsi d’embaucher Olivier à temps partiel pour s’occuper de la Forêt-Jardin.


Bassin de rétention d’eau

Manger des plantes et planter des arbres À la Forêt-Jardin, tout est expérimentation! On y teste différentes cultures ou plantations, y compris d’arbres poussant plus au sud habituellement, pour s’adapter au changement climatique. L’association souhaite reboiser la parcelle, si possible de façon nourricière. Les premiers arbres ont été plantés en 2018 et sont encore assez jeunes, ils ne donne donc que peu de fruits pour l’instant. Plusieurs cessions de plantations d’arbres ou de haies ont été réalisées en partenariat avec des associations (”Arbres et Paysage 11”), programme de revalorisation des corridors de biodiversité) ou des établissements scolaires, et il est également possible de parrainer un arbre.


Une soirée sous le thème du végétal

Après cette super visite, un repas 100% végétal à été organisé dans les locaux de la Coopérative de Transition Ecologique, suivi d’un moment d’échange et de partage avec les personnes venues découvrir mon projet. Un grand merci à eux pour ces beaux moments d’ensemble :)



58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout